Français

Razafimbelo, Ondine, Le rôle de la musique dans Peau d’âne de Jacques Demy : l’apport de l’analyse paradigmatique du thème de la « recherche de l’amour » à la compréhension de la relecture filmée du conte, Musurgia, 26/3-4 (2019).

Auteur: 
Razafimbelo, Ondine
Titre: 
Le rôle de la musique dans Peau d’âne de Jacques Demy : l’apport de l’analyse paradigmatique du thème de la « recherche de l’amour » à la compréhension de la relecture filmée du conte
Résumé français: 
Jacques Demy, fasciné par le conte de « Peau d’âne » depuis l’enfance, en réalise une adaptation filmée en 1970, accompagné de son complice de création, le compositeur Michel Legrand. Cet article propose une analyse du parcours du thème musico-dramaturgique principal du film, nommé le thème de la « recherche de l’amour » par les auteurs et qui sert de fondement à la relecture de ce conte singulier, au sujet de départ incestueux. Partant d’une analyse thématique paradigmatique, le parcours du thème est étudié à travers les nombreuses dérivations mélodico-rythmiques, harmoniques et instrumentales que Michel Legrand propose au fil de la narration. L’étude de ces dérivations est circonscrite à la première partie du film, la plus cruelle sur le plan dramatique, où le réalisateur expose la situation incestueuse : un roi veuf souhaite épouser sa propre fille. La confrontation des informations musicales et des mouvements de la dramaturgie permet alors d’adopter un regard nouveau sur la relecture du conte et d’en révéler la complexité insoupçonnée.
Résumé anglais: 
As a child, Jacques Demy had been fascinated by the fairy-tale “Peau d’âne”. In 1970, he decided to bring it to the screen with his partner in creation, composer Michel Legrand. This article analyses the main musical and dramatic theme “the quest for love”, as Jacques Demy and Michel Legrand named it, which also provides the foundation to a re-interpretation of this unique fairy-tale based on an incestuous desire. A paradigmatic analysis is used to analyse the unfolding of the theme, through many variants based on the melody, rhythm, harmony and orchestration chosen by Michel Legrand. The article is limited to the first half of the film – the most cruel one from a dramatic viewpoint – in which the director sets up an incestuous situation: a widower king wishes to marry his own daughter. Confronting the musical data with the dramatic twists and turns sheds new light on the fairy-tale and reveals its unsuspected complexity.
Appartient au volume: 

Institutions partenaires

Utilisateurs en ligne

Il y a actuellement 0 utilisateur connecté.

 

Connexion utilisateur

 
Education - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.